Soupe du pêcheur repenti (ou soupe de poisson sans poisson !)

En tant qu’ancien adepte de la soupe de poisson traditionnelle, telle qu’on peut la trouver dans le Sud de la France, j’ai eu envie de recréer ses saveurs aux notes de fenouil et de safran, mais cette fois-ci dans une version 100% végétale. Et comme ce sont en réalité les croûtons tartinés de rouille qui m’ont toujours fait revenir vers ce plat, il était impossible de passer à côté pour cette recette !
Attention, vos papilles pourraient bien s’y tromper !

soupe du pêcheur : ingrédients

Ingrédients

pour 3/4 personnes

Pour la rouille :
Note : la recette traditionnelle de la rouille se fait à base de pomme de terre et d’huile d’olive, mais elle n’est pas évidente à réussir du premier coup. C’est pourquoi nous vous proposons ici une version sur base de mayonnaise végétale, plus facile à réaliser et déclinable à l’infini ! 

  • 80 g de yaourt de soja
  • 20 g de moutarde
  • 130 g d’huile de tournesol (désodorisée si bio)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 petite pincée de safran
  • 1 pincée de sel

soupe du pecheur
Pour la soupe :

  • 800 g de patidoux (poids épépiné) ou autre courge (éviter les variétés trop sucrées)
  • 100 g d’algues dulse fraîches
  • 1 fenouil moyen
  • 1 branche de céleri
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de bouillon de légumes
  • 1 cuillère à café de piment d’Espelette
  • Huile d’olive
  • 1 bonne pincée de safran (15 à 20 brins environ)
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate (ou 6 de coulis de tomate)
  • 1 cuillère à café de graines de fenouil
  • 700 g d’eau environ

Préparation

Pour la rouille :

  1. Mélanger le yaourt de soja et la moutarde dans un saladier à fond arrondi.
  2. A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer le mélange tout en incorporant l’huile progressivement (l’huile doit couler en filet). L’émulsion doit devenir de plus en plus ferme jusqu’à obtenir la consistance d’une mayonnaise.
  3. Écraser la gousse d’ail et l’ajouter dans le saladier avec le reste des épices.
  4. Mixeur à nouveau jusqu’à ce que la préparation soit uniforme. Goûter et ajuster l’assaisonnement si nécessaire.

soupe du pecheur

Pour la soupe :

  1. Laver la courge et la préparer en retirant les graines et la peau, puis la couper grossièrement en dés de 2 à 3 cm. Réserver ainsi que la moitié de la peau.
  2. Rincer les algues fraîches et les mettre à dé-saler dans un bol rempli d’eau.
  3. Peler les gousses d’ail, les couper en 2 et retirer le germe. Verser un fond d’huile d’olive dans une grande casserole et faire revenir l’ail doucement.
  4. Émincer le fenouil et la branche de céleri. Les ajouter dans la casserole et faire revenir 5 minutes à feu moyen.
  5. Ajouter les dés de courge, les algues (égouttées), le piment d’Espelette, le bouillon de légumes, le concentré de tomate, les graines de fenouil puis suffisamment d’eau pour couvrir à hauteur.
  6. Faire cuire à petits bouillons pendant environ 40 minutes en remuant régulièrement, jusqu’à ce que la courge soit devenue fondante.
  7. Retirer la casserole du feu. Ajouter le safran puis mixer le tout finement à l’aide d’un blender ou à défaut d’un mixeur plongeant.
  8. Ajuster l’assaisonnement et servir la soupe chaude accompagnée de croûtons de pain frottés à l’ail et de rouille.

Optionnel : La première fois que nous avons testé cette recette nous avons découvert avec surprise une texture légèrement sableuse comme la soupe traditionnelle ! Nous avions cuit les patidoux avec leur peau et celle-ci était restée suffisamment ferme pour donner cette texture bluffante une fois la soupe mixée ! N’hésitez pas à tenter l’expérience en mettant quelques morceaux de patidoux non épluchés directement dans la soupe en début de cuisson, mais assurez-vous d’avoir un bon mixeur qui réduira la peau mi-cuite en morceaux très fins.

soupe du pecheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *