Socca niçoise au romarin cuite à la poêle

Ah la socca… Cette spécialité niçoise à la farine de pois chiche est une pure merveille ! Mais face aux échecs répétés de cuisson dans notre four nous nous en sommes privés pendant longtemps. Jusqu’à découvrir que l’on peut aussi bien la cuire à la poêle ! Sans donner un résultat exactement identique à l’originale, elle s’est montré à la hauteur de nos espérances et c’est pour cela qu’on la partage avec vous aujourd’hui.

La socca traditionnelle de Nice est préparée nature mais nous nous sommes inspirée de la version italienne de la socca, appelée farinata, qui elle se décline en plusieurs saveurs : romarin, oignon/sauge, champignons, herbes aromatiques variées, ail/basilic, ail/graines de cumin, etc. qui sont intégrées à la pâte elle-même.

Ingrédients

Pour 4 à 6 socca

  • 10 cuillères à soupe bien bombées de farine de pois chiche (environ 300 g)
  • Eau (environ 350 g)
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive environ
  • Huile neutre pour la cuisson (arachide ou tournesol désodorisée)
  • 1 cuillère à soupe rase de sel gris fin
  • Optionnel : 1 branche de romarin (frais de préférence)

NB : Les quantités sont données à titre indicatif car la quantité d’eau et le nombre de portions obtenues dépendront de l’épaisseur de la pâte.

Préparation

  1. Dans un saladier mettre la farine de pois chiche.
  2. A l’aide d’un fouet mélanger la farine à une petite quantité d’eau de façon à la mouiller et à obtenir une pâte très épaisse mais homogène, puis ajouter ensuite petit à petit l’eau pour diluer cette pâte jusqu’à obtenir la consistance souhaitée (en faisant ainsi vous n’aurez pas de grumeaux). Nous aimons garder une pâte assez épaisse de façon à former des galettes qui garderont un bon moelleux. Voir vidéo ci-dessous pour la consistance.
  3. Ajouter l’huile d’olive (à votre goût) et le sel.
  4. Effeuiller le romarin et le hacher légèrement à l’aide d’un couteau puis l’ajouter à la préparation. Bien mélanger à l’aide du fouet.
  5. Optionnel : faites reposer un peu la pâte, elle gagnera ainsi en saveur.
  6. Faire chauffer une poêle avec de l’huile neutre. Le fond de la poêle doit être recouvert uniformément d’huile.
  7. Quand l’huile est bien chaude, couler une galette et une fois que le dessus s’est « solidifié » (plus de trace de pâte encore liquide et crue), elle est prête à être retournée.
    La socca est prête à être retournée
    La socca est prête à être retournée
  8. Retourner délicatement à l’aide d’une spatule et laisser cuire jusqu’à ce que le dessous aussi soit d’une belle couleur dorée (mais pas noircie).Socca au romarin 3
  9. Goûter la première socca et ajuster si nécessaire la quantité de sel dans la pâte.
  10. Remettre un peu d’huile dans la poêle si nécessaire et cuire les socca jusqu’à épuisement de la pâte.
  11. Déguster la socca chaude accompagnée d’une belle salade ou d’une poêlée de légumes.

NB : il est possible de faire une pâte de la consistance d’une pâte à crêpe. Le résultat sera moins moelleux mais peut offrir une alternative sympa à la galette de sarrasin.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *