La désincarnation de Mina la petite rate

Nous n’avons pas encore eu l’occasion de vous présenter nos amis ratous, Mina et Pepino, qui vivent avec nous depuis 1 an et demi, et qui jouent gentiment le jeu de « cobayes » patients pour la communication animale. Ils ont aussi été un élément de motivation à faire le stage de communication animale, car étant d’un tempérament angoissé, nous espérions pouvoir les aider à être plus en confiance et développer nos liens avec eux.

Mina et Pepino
Mina et Pepino
C’est la première fois que vous entendez parler de communication animale ? Pour en savoir plus, lisez notre article d’introduction
La raison de cet article est que Mina est décédée il y a peu (le 21/01/2015), de façon assez inattendue, et comme la communication animale est très utile dans ce genre de situation, nous souhaitions aborder avec vous la problématique du deuil de nos animaux de compagnie. Si vous y avez déjà été exposé, vous savez à quel point cela est difficile et douloureux. Nous vous avons retranscrit la communication que nous avons fait avec notre petite puce car celle-ci illustre le point de vue animal sur la question, en espérant que cela puisse vous aider autant que nous.

Pour vous resituer le contexte, Mina s’est fait une entorse la semaine d’avant et avait une patte arrière très enflée. Mis à part cela, sa santé était parfaite, elle n’a jamais rien eu de sa vie et n’avait pas encore deux ans (les rats vivent entre deux et trois ans). Pour soigner cette vilaine entorse, Mina a été mise sous anti-inflammatoire, ce qui a très bien fonctionné. Lundi 19, premier jour après l’arrêt du traitement, Mina a commencé à se sentir mal et le vétérinaire nous a conseillé d’échelonner l’arrêt du traitement. Le lendemain elle allait encore plus mal et je l’ai donc emmené chez le vétérinaire qui l’a hospitalisée après avoir diagnostiqué du diabète. A 1h du matin, petite Mina est partie. Pour la compréhension, Pepino est son frère qui vivait avec elle (je vous vois venir ;) ils étaient tous deux stérilisés) et Vani était une de leur précédente compagne qui est décédée 3 mois auparavant.

Vani
Vani

 Notez que depuis peu Pierre et moi participons ensemble aux communications : Pierre se « connecte » à l’animal et sert en quelque sorte de radio. Ce que je lui dis à voix haute passe par ses pensées, et est automatiquement envoyé à l’animal, et lui me répète ce que l’animal répond (ou bien il me décrit ce qu’il perçoit). C’est pour cette raison que nous sommes tous les deux impliqués dans la discussion avec Mina, que voici :

Pierre : Bonjour Mina
Mina : Ah, tiens ! Bonjour !
Éléa : Bonjour Mina
Mina : Ah, Eléa aussi est là !
Pierre : Oui, elle est là à côté de moi.
Mina : Chouette !
Pierre : Mina, est-ce que tu sais que tu es morte ?
Mina : Oui bien sûr !
Pierre : Où est-ce que tu es maintenant ?
Mina : Alors ça… je sais pas comment ça s’appelle ! Je ne suis plus dans le monde physique, je suis dans un endroit très blanc, tout va bien, il y a plein de monde autour de moi : des présences accueillantes, des animaux, des humains aussi.
Pierre : Est-ce que Vani est venue t’accueillir ?
Mina : Oui, elle était là ! Elle est toujours pas loin, elle m’a attendue, elle n’est pas encore réincarnée.
Éléa : Est-ce que tu as compris ce qu’il s’est passé ?
Mina : Je me suis endormie chez le vétérinaire. C’est tout ce que je sais. Qu’est ce qu’il y a d’autre que je dois savoir ?
Éléa : Si ça t’intéresse, on peut t’expliquer ce que le vétérinaire a vu dans ton corps.
Mina : Maintenant ça n’a plus vraiment d’importance !
Éléa : Oui je sais :)
Mina : Mais tu peux m’expliquer.
Éléa : Apparemment, tu as fait du diabète à cause du médicament. Ton pancréas n’a pas réussi à produire l’insuline pour descendre le taux de sucre dans ton sang, et c’est ça qui t’a fatiguée et qui a fait que ton corps a lâché. Le vétérinaire a essayé de te faire des injections pour faire redescendre le taux de sucre, mais ça n’a pas marché.
Mina : Oui, ça j’ai bien senti !
Éléa : Oui, il nous a dit que c’était un peu douloureux mais c’est tout ce qu’il savait faire pour essayer de t’aider.
Mina : Pourrez-vous lui dire merci ?
Éléa : D’accord.
Mina : J’ai senti sa bonté, qu’il essayait de m’aider, mais il ne pouvait rien faire.
Éléa : C’était ton heure finalement…
Mina : Oui.
Éléa : Bon, je suis contente que ça se soit bien passé pour toi.
Mina : Oui, ne t’inquiète pas.
Éléa : J’étais juste un peu triste parce que… je ne m’y attendais pas…
Mina : Ça a été assez soudain, je n’ai senti l’appel que tardivement. Je sais que ça vous a fait de la peine.
Éléa : C’est pas grave, c’est dans l’ordre des choses.
Mina : Oui, c’est ça.
Éléa : La tristesse va passer et ça fait déjà du bien d’avoir de tes nouvelles.
Mina : Moi aussi je suis contente d’avoir de vos nouvelles :) Je vous ai beaucoup aimés, comme « maîtres ».
Éléa : Nous aussi on a beaucoup apprécié de partager tout ça avec toi, et si tu as envie de revenir, notre porte est ouverte !
Mina : Ce sera avec plaisir, mais je ne sais pas encore ce qui m’attend.
Éléa : Pepino nous a dit que tu es allé le voir ?
Mina : Oui, avant de monter, je suis passée le prévenir. C’est fou comme c’était facile !
Éléa : Facile, tu veux dire sans ton corps physique ?
Mina : Oui, c’est instantané ! C’est une telle liberté, on se sent léger ! J’étais confiante, sereine, ça aide d’avoir été aimé.
Éléa : On va aller enterrer ton corps dans le jardin de mes parents.
Mina : D’accord.
Éléa : On l’enterrera avec des coquillettes qu’il aimait tant :)
Mina : Oui, si vous voulez, mais il n’y aura personne pour les manger !
Éléa : Non c’est vrai, ça sera juste une offrande.
Mina : Alors d’accord.
Éléa : Est-ce que tu as des questions Mina ? Ou un message avant qu’on se quitte ?
Mina : On ne se quitte pas vraiment.
Éléa : Non, c’est vrai ! Qu’on finisse la communication je voulais dire :)
Mina : Est-ce que vous étiez contents de m’avoir auprès de vous ?
Éléa : Ben oui ! Tu étais toute mignonne, pleine de joie et pleine de vie !
Mina : Je ne me rendais pas compte !
Éléa : Moi ça me faisait sourire dès que je te voyais :)
Mina : Est-ce que Pepino va rester seul ?
Éléa : On va en parler avec lui pour voir ce qu’il souhaite.
Mina : Le connaissant, c’est un gros pantouflard ! Pas sûr qu’il veuille quelqu’un d’autre, mais la compagnie lui ferait du bien.
Éléa : On va y réfléchir.
Mina : Je vous fais confiance.
Éléa : Bon eh bien Mina, je te souhaite que tu vives plein de belles choses là-haut, libérée de ton corps physique. En tout cas, c’était un plaisir de t’avoir avec nous, et j’espère qu’on a pu te donner ce dont tu avais besoin et que tu as été heureuse.
Mina : Oui j’ai vécu une belle vie.
Éléa : Tant mieux :) Tu feras des mamours à Vani de notre part !
Mina : C’est d’accord ! Au revoir Eléa et Pierre.
Éléa : Au revoir, à bientôt.
Pierre : Salut Mina.

Nous avons eu plusieurs occasions de communiquer avec des animaux de compagnie décédés, à la demande d’amis ou pour prendre des nouvelles d’animaux que nous avions perdus par le passé, avant d’apprendre à communiquer. Nous avons constaté que lorsque l’on parle de la/leur mort avec eux, ce sont souvent les mêmes thèmes qui reviennent : ils sentent le moment venir et l’acceptent en toute humilité, ils s’inquiètent de ce que ressentent leurs compagnons animaux et humains suite à leur départ et les accompagnent du mieux qu’ils peuvent, ils ne nous en veulent pas quelles que soient les circonstances de leur mort, ils sont dans l’amour inconditionnel, ils apprécient la libération de leur corps physique et ils retrouvent leurs proches et amis décédés avant eux, qui sont là pour les accueillir, ce qui fait de la mort un moment de retrouvailles. 

Mina
Mina

Ces discussions sont toujours touchantes, car ils sont vraiment pleins d’amour et de compassion vis-à-vis de notre peine. Ce qui nous a surpris aussi au début, c’est cette atmosphère de joie qui règne dans les divers cas que nous avons expérimentés. Le ton ne ressort pas tout à fait par écrit, mais Mina était toute pimpante et joyeuse quand nous avons parlé avec elle, et cela est très libérateur et rassurant quand nous sommes tristes et inquiets.

Si le sujet vous intéresse et que vous avez envie d’en apprendre plus, nous vous conseillons l’ouvrage « Les animaux et l’au-delà » de Kim Sheridan, qui est pour nous une référence. Il rassemble plusieurs années d’enquêtes et de témoignages recueillis sur le sujet. Malheureusement, l’édition française est épuisée, mais il se lit facilement en anglais car il est écrit dans un style simple et accessible.

4 réflexions au sujet de « La désincarnation de Mina la petite rate »

  1. Pierre la communication inter-espèces est évidemment possible mais j’avoue ne pas avoir ton niveau….si je l’avais, j’apprendrais l’abstinence à ces rongeurs….ou la masturbation….ça leur éviterais de rêver de bistouri…..

  2. Quand je lis « anti-inflamatoires » (chimiques) et « stérilisation » je pense qu’un truc va pas……….prochaine fois tu fais une infusion de calendula et tu le mets dans la fontaine à boisson……et si vraiment tu reprends des rats en captivité ce qui se comprend en cas de sauvetages alors tu les sépares en fonction du sexe ça évite de les opérer alors qu’ils n’ont rien demandé…….bon….. peut être que tu les as récupéré déjà stérilisés…..

    1. Bonjour Laurent,
      Merci pour ton conseil sur la calendula, nous allons creuser ça !
      Quand à la question de la stérilisation, la communication animale permet d’apporter un tout autre regard en prenant en compte l’avis de l’animal lui-même. Et les leçons que l’on peut en tirer son parfois très surprenantes, voir à l’encontre de ce que l’on pourrait penser d’un point de vue d’humain. Je te conseille de regarder ce court témoignage d’une communicatrice animale québécoise qui parle précisément de ce sujet : https://www.youtube.com/watch?v=DSkr9sPg8C0
      En tout cas nous ça a bien bouleversé notre vision des choses. Passionnant non ?

  3. Vous êtes vraiment chouettes tous les deux! C’est beau tout ça..
    Moi je pense toujours à ma Winnie et ma Flappie, mes chiennes de l’ère de la Crête :-)
    Il faudra que je me connecte avec elles. C’est pour bientot, héhé.
    Bisouxxx les croquincelles !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *